Menu

Café Rico : bio, équitable et … délicieux !

Signifiant "café savoureux" en espagnol, le Café Rico porte bien son nom. Sevan Kordahi, son propriétaire, travaille essentiellement avec des producteurs locaux de café biologique, voilà pourquoi son café est tellement délicieux. 

Malgré la consonance arménienne de son nom attribuable aux origines de son paternel, Sevan Kordahi est … colombien d’origine (comme sa mère d’ailleurs), ce qui explique en partie son engouement pour le café et les efforts qu’il y a consacrés pour lui redonner sa … pureté. Le Café Rico (1215 Avenue Mont-Royal est) reflète cette passion pour la boisson raffinée que peuvent y déguster les promeneurs sur l’avenue du Mont-Royal.

J’ai demandé à Sevan Kordahi le pourquoi du Rico dans le nom de son entreprise. Simplement qu’en Amérique latine où sont situés les principaux fournisseurs du café sublime (Costa Rica, Colombie et Guatemala) le mot rico signifie … savoureux. Sevan a quitté sa région natale dès l’âge de 5 ans mais y retourne fréquemment pour entretenir les liens solides avec ses fournisseurs DIRECTS et sans intermédiaire.

Arrivé à Montréal en 1989 avec un diplòme en Droit presque complété à l’université Columbia de New York, Sevan Kordahi poursuit ses études à l’UdM et aux HEC en Finances jusqu’en 1995. Après avoir milité dans des groupes étudiants touchant les accords libre-échange, entrent alors dans son esprit les études de marché touchant le café et cette espèce d’obsession d’y apporter une amorce d’équité dont il deviendra l’un des pionniers dans la région montréalaise. Après de nombreuses rencontres chez les producteurs d’Amérique centrale, il ouvre son Café Rico sur la rue Rachel en 1999.

Sans me livrer un cours complet sur la matière, Sevan Kordahi m’a résumé simplement le véritable sens de deux mots essentiels à son entreprise. Biologique : aucun engrais et aucun pesticide sur les terres de culture dont la décontamination est certifiée par un organisme authentifié. Équitable : payer un juste prix au départ chez un producteur qui offre de meilleures conditions de travail et un salaire convenable, tout en gardant la rigueur essentielle à la qualité du produit. Voilà ! Tout est dit … Non ! J’oubliais : éliminer les intermédiaires et transiger directement avec la Coopérative des producteurs locaux !

L’immeuble de la rue Rachel vendu, Sevan Kordahi opte donc pour l’Avenue du Mont-Royal et y installe son comptoir à café en 2013. Une très bonne option qui n’affecte pas la clientèle ni les ventes. Ma visite en début de matinée m’a fait découvrir une certaine effervescence. J’ai notamment remarqué cette grand-mère joviale qui, assise devant son café, exigeait avec humour sa dose de pépites de chocolat à l’orange queé lui avait promise le patron la semaine précédente.

Pas moins de 16 grands crus de café vous sont offerts au Café Rico pour consommation sur place ou pour alimenter votre cafetière à la maison. Filtré, au lait, espresso, cappucino, chocolat chaud, moka ou café froid, vous aurez le choix. Les grains de café (tous de type arabica) provenant de coopératives d’Afrique, d’Indonésie et d’Amérique centrale (bien sûr !) arrivent ici avec leur couleur … verte d’origine. Et la fabrique industrielle du Café Rico (près du Marché Maisonneuve) en fait une sélection primaire qui sera torréfiée par la suite pour aboutir sur l’Avenue. À peine 10% de cette production est acheminée à d’autres commerces montréalais démocratiquement gérés. Et les grains non-sélectionnés au départ sont quand même traités et distribués gratuitement en commandites à des organismes de charité, notamment pour les œuvres du Docteur Julien. Sevan Kordahi m’indique fièrement que pas moins de 400 kilos sont ainsi remis mensuellement.

Sevan Kordahi m’a également parlé du groupe Fair Trade dont le logo authentifie les commerces équitables par une vérification comptable trimestrielle. Une centaine de commerce peuvent afficher ce logo rassurant au Québec dont, évidemment, le Café Rico. On peut donc y accoler une gestion démocratique, de justes prix, des salaires supérieurs pour les 8 employé(e))s, une attitude positive au travail et un souci de l’environnement.

En faisant un dernier tour de la place, j’ai remarqué ce bar spécial tout au fond de la place, avec ses choix de noix, d’amandes et de chocolats. D’ailleurs, Sevan revenait tout juste d’Afrique (Sénégal et Maroc) pour y rencontrer ses fournisseurs. Et pour accompagner vos cafés dégustés sur place, j’ai noté au menu une belle sélection de desserts et viennoiseries. Notamment ce gâteau poires et pistaches, ce Volcan Café-Choco et ce gâteau aux pommes. À consommer modérément, compte tenu des calories incluses.

Bien sûr que j’ai profité de mon … travail de chroniqueur pour me taper un café gracieusement offert par le Café Rico. C’était un espresso bien tassé. Et je vous l’assure, il était délicieux …

Je termine en vous laissant l’adresse web caferico.qc.ca où vous pourrez pré-sélectionner vos choix de grains et en savoir davantage sur cette fort sympathique entreprise.

En rafales …
  • Au cinéma : Maris et Femmes de Woody Allen (1992).
  • En musique, il aime bien Grand Corps Malade et Stromae.
  • La malpropreté l’énerve fortement.
  • Il relaxe pleinement avec l’extraction d’un espresso …
  • Sportivement, il excelle en … kayack !
  • Dans une autre vie, il se verrait bien en couturier ou en luthier.
  • Sur l’Avenue, il admire son voisin David’s Tea et le Pizzédélic.


Texte : Michel Danis