Menu

Cinéma en plein air sur l’Avenue !

Juillet 2013 - Les commerçants de l’Avenue offrent à tous les cinéphiles quatre séances de cinéma en plein air. Apportez votre chaise pliante ou votre couverture, on s’occupe des films et du pop-corn !
Le cinéma en plein air se déroulera au Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent. Activité gratuite, annulée en cas de pluie.
 
 

 
Mercredi 3 juillet 21h - « L’artiste » de Michel Hazanavicius

Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L’arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l’oubli alors que Peppy Miller, jeune figurante, va être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte avec humour et sensibilité l’histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l’orgueil et l’argent peuvent être autant d’obstacles à leur histoire d’amour. Véritable hommage aux films muets des années 1920, « L’artiste » a été sélectionné au Festival de Cannes 2011 et a valu à Jean Dujardin le Prix d’interprétation masculine. Le film a ensuite entamé une brillante carrière internationale et remporté notamment trois Golden Globes, sept BAFTAs, six César, un Goya et cinq Oscars dont celui du meilleur film et du meilleur acteur. 


 

Mercredi 10 juillet 21h - « Moonrise kingdom » de Wes Anderson
 
Pendant l’été 1965, sur une île de Nouvelle-Angleterre, un jeune garçon, Sam, et une jeune fille, Suzy, fuguent pour vivre leur histoire d’amour à l’écart du monde. Trouvant leur disparition inquiétante, les adultes de l’île se mobilisent et partent à la recherche des deux adolescents alors qu’une violente tempête menace le littoral. Un évènement qui va venir bouleverser encore un peu plus le quotidien de cette petite communauté sans histoire. Septième long métrage de Wes Anderson, « Moonrise kingdom » a fait l’ouverture de la 65e édition du Festival de Cannes en 2012. Le film a été acclamé par la critique pour son esthétique et son lyrisme surprenants. Entourés de stars holywoodiennes (Bill Murray, Bruce Willis, Edward Norton, Frances McDorman etc…), les deux jeunes acteurs offrent une performance remarquable de sincérité. 


 

Mercredi 17 juillet 21h - « Invictus » de Clint Eastwood
 
En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : remporter le Championnat du monde de rugby. Le film tire son titre d’un court poème de l’écrivain William Ernest Henley. C’est le poème préféré de Nelson Mandela avec notamment cette phrase qui résonne tout particulièrement dans la bouche du leader sud-africain « I’m the master of my fate, I’m the Captain of my soul » (« Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme. »). 
 

 

Mercredi 24 juillet 21h - « Le Trotsky » de Jacob Tierney
 
Léon Bronstein, un adolescent excentrique de 17 ans qui se croit la réincarnation du révolutionnaire russe Léon Trotsky, prend des mesures du style bolchévique pour recréer les étapes politiques et romantiques de la vie de son héros. Lorsque son père envoie Léon dans une école publique en guise de punition après avoir lancé une grève de la faim à la fabrique familiale, Léon devient vite un leader déterminé aux visées un tantinet extrémistes... à l’image de son modèle. Déroutant, rafraîchissant, le film a reçu le Prix du public dans de nombreux festivals à travers le monde. Il a aussi reçu le Prix des critiques au Festival international des débuts cinématographiques de Russie ainsi que le Prix du meilleur scénario de la Writers Guild of Canada.

Par Frédéric Tremblay-Naud