Menu

Exposition photo : La vie marchande vue par Bernard Fougères.

Jusqu’au 26 octobre 2017, l’Avenue du Mont-Royal présente la troisième et dernière exposition extérieure de cette saison : La vie marchande vue par Bernard Fougères.

Celle-ci regroupe une cinquantaine de photographies grands formats réalisées au printemps 2017 et rend hommage aux commerçants de l’avenue du Mont-Royal. Pour l’occasion, dans la grande tradition de l’art du portrait en photographie, Bernard Fougères a déployé son appareil photo argentique – dit chambre d’architecture –, qui exige la pose solennelle du sujet face à l’objectif.
 
« Et pour provoquer la vie et l’art du portrait, l’idée de jumeler des commerçants qui se voisinent ou se découvrent a émergé naturellement, dit le commissaire de l’exposition Luc Bourdon. Un propriétaire avec un autre artisan devenu un client, qui se retrouvent dans le commerce de l’un et de l’autre... » Cela donne une série de duos, de couples, d’un trio, d’un quatuor, de photos de groupe qui, dans le hasard et les probabilités de rencontres heureuses, représentent bien la diversité des commerces sur l’Avenue du Mont-Royal.
 
 
La vie marchande documente aussi la petite histoire de l’Avenue en offrant à voir une série de portraits issus des albums photos des commerçants de la rue qui font revivre, entre autres, le Festival du commerce de la « rue » Mont-Royal, qui s’est déroulé en octobre 1941.
 

Par cette exposition, le photographe désire ainsi vous faire découvrir, le temps d’une pause et d’un cliché, les multiples visages d’une avenue commerciale, commerçante, marchande, grouillante, riche d’histoires et de vécus!
 
Le photographe Bernard Fougères traque, collectionne, discute, cadre, développe, réfléchit et s’expose à l’aide d’images. Il est reconnu pour son travail de direction photo au cinéma autant que pour celui de photographe professionnel, ce qui lui permet de conjuguer sa passion pour ces deux univers : le cinéma et la photographie.
 
Bernard Fougères est un photographe de rue et de scène. D’art et de quartier populaire. Il croise le portrait et la photo d’architecture. En s’inspirant du mouvement documentaire.

Figure importante de l'art vidéographique au Canada, le commissaire de l’exposition Luc Bourdon a signé une cinquantaine d'œuvres diverses – documentaires, fictions, expérimentations – dont La Mémoire des Anges, un documentaire-poème sur le Montréal des années 50-60. Il est né au coin de l’avenue du Mont-Royal et de la rue Brébeuf.
 
Du 14 août au 26 octobre 2017

La vie marchande vue par Bernard Fougères, Une cinquantaine de photos sur l’avenue du Mont-Royal, entre les rues De Bullion et Fullum

Photo de couverture : Richard Goulet, Boutique le 63 ; Francesco Colatrella, Salon de barbier Franco
 
Relationniste : Isabelle Bleau, Isabelle Bleau Communications
Tél. : 514 933-2523  Cell. : 514 992-8319  isabelle.bleau@bellnet.ca