Menu

Les Hauts et les Bas... sous vos vêtements

Au 4487 rue Fabre, vous trouverez une petite salle qui recèle de trésors au féminin. La boutique Les Hauts et les Bas offre une sélection de lingerie fine et de prêt-à-porter qui sublimera le plaisir, le look et le bien-être des dames et demoiselles.
 

Un truc sympa pour les dames et demoiselles qui se baladent sur l’Avenue du Mont-Royal : à l’intersection de la rue Fabre, vous piquez vers le sud une quinzaine de mètres jusqu’au 4487 et vous entrez dans une petite… salle de trésors pour votre apparence et votre confort. Les Hauts et les Bas vous offrent une sélection de lingerie fine et de prêt-à-porter qui sublimera votre plaisir, votre look et votre bien-être.
 

À vrai dire, le chroniqueur appréhendait cette visite dans l’univers intime féminin. Mais l’accueil de Josée Legault et son équipe de conseillères l’ont rapidement réconforté. L’atmosphère joviale, décontractée et sympathique de l’endroit se veut rassurante. J’y ai même perçu une espèce de complicité avec la clientèle. Et l’exposition sur tous les murs de ces belles créations destinées à recouvrir les parties de votre corps dissimulées sous vos vêtements, ça ne peut qu’accrocher les sourires sur les visages féminins...

 

Josée Legault a décroché un diplôme en Mise en marché de la Mode au Collège LaSalle pour ensuite alimenter son goût pour la lingerie fine dans quelques commerces montréalais. Puis, le 9 septembre 1999 (le 9-9-99 difficile à oublier !), elle inaugurait officiellement Les Hauts et les Bas, avec ce nom original trouvé par sa mère qui en est toujours fière…

Disons-le tout de suite, nous sommes ici dans le moyen et haut de gamme. L’ordinaire a été délaissé pour la mise en valeur de vos formes et de votre silhouette. Le luxe délicat ont déjà dit des observatrices... En lingerie fine, on y trouve les petits chefs-d’œuvre de Simone Pérèle, Marie-Jo et Prima Donna. Pensons aussi aux importations Lauren Vidal, Velvet et Charli de Londres. La renommée acquise par la boutique lui a même attiré des lignes exclusives, notamment celle de la designer Michèle Poisson et de la Collection Lisette L pour les pantalons, des articles entièrement confectionnés à Montréal.
 

Malgré la petitesse des lieux, vous serez étonnés par l’espace qu’on y ressent, notamment ces deux grandes salles d’essayage bien éclairées. Il faut dire que Josée Legault a fait appel à une architecte pour l’aménagement avec pour résultante, un Grand Prix remis par le jury CommerceDesignMontréal.
 

Parlant de sa clientèle, Josée Legault l’estime entre 18 et 80 ans pour les sous-vêtements, mais étrangement entre 35 et 75 ans pour les vêtements. Des dames du Plateau bien sûr, mais majoritairement de toute l’île de Montréal et des couronnes nord et sud. Disons que la renommée n’y est pas étrangère et qu’outre la qualité de la ‘’marchandise’’, la clientèle apprécie fortement l’expertise de Josée et son équipe de conseillères.
 

Voilà bien le véritable ‘’plus’’ à tirer de vos achats éventuels de la boutique Les Hauts et les Bas : l’expérience et le professionnalisme de Josée Legault et son équipe de conseillères. À la qualité des vêtements, il faut ajouter les suggestions qu’elles vous feront, compte tenu de votre silhouette, mais aussi des ajustements qu’elles pourront y apporter. Elles veilleront au moindre détail pour qu’en tout temps, l’article choisi vous apporte un confort complémentaire à la beauté que vous y percevrez. Les salles d’essayage permettront de parfaire vos choix avec les ajustements et modifications requises.
 

D’ailleurs, lors de mon bref séjour, j’ai nettement remarqué la jovialité et la camaraderie entre les clientes et l’équipe de conseillères. Les sourires et échanges verbaux avaient un ton nettement amical. D’ailleurs la Maud Graham de l’auteure Chrystine Brouillet y est même allée faire son tour dans le roman Soins intensifs. L’intimité crée la confiance et cette dernière apporte l’amitié, me suis-je permis de penser. À tout le moins, c’est la croyance de Josée Legault.

 
Les rafales…
Au cinéma, le film Amour de Michael Haneke.
En musique, Marie-Pier Arthur l’accroche présentement.
Ce qui lui tape sur les nerfs : se réveiller avec CHOM FM !
Elle relaxe totalement en lisant.
Sportivement, elle aime bien les courts de tennis.
Dans une autre vie, elle se verrait en aide humanitaire.
Ses coups de cœur sur l’Avenue : À la Folie et La Salle à Manger.